logo-academie-nice

Surexposition

Réseau social commèmoratif PART II

vous trouverez ici la première version du réseau social commèmoratif

Sans titre-3Dominique Khaldi, professeur de Lettres,
Jérôme Sadler, professeur d’Arts Plastiques .
1 Avril 2013,


                                                           “A  propos du prêt de Monsieur Luigi Falso SCAMBIO”,
                                              oeuvres commentées de sa collection “Autour de Niki de Saint Phalle”.

Pour fêter les dix ans du collège Niki de Saint Phalle de Valbonne, en Lettres comme en Arts Plastiques ,
les élèves s’approprient une nouvelle fois l’espace culturel du collège. Cette année, c’est autour de la
collection FALSO SCAMBIO, collectionneur milanais, que les deux classes de troisième que nous avons
en commun vont venir s’exposer avec leur propre lecture des oeuvres  et les analyses plastiques et
littéraires  qui s’y réfèrent. C’est ainsi que les personnalités et les esthétiques d’artistes et écrivains
du XXe siècle se sont concertées, confrontées, ont dialogué pour échanger autour de cette exposition
exceptionnelle et totalement virtuelle où  les artistes qui ont côtoyé, ou non, Niki de Saint Phalle vont faire oeuvre.
L’écriture est ici nomade (tablettes), immédiate ou progressive, d’échanges en réseau et/ou devant œuvre d’art.

 

    “L’Internet est un autre mode, un nouveau mode d’être de « la vie », non son substitut, mais sa continuation sous une forme originale et sémantique, spéculaire et diffractée. L’écran porte la marque de nos efforts d’écriture et de communication, il témoigne de ce que nous tentons de projeter non seulement en dehors de nous-mêmes, mais dans le monde où nous prétendons tenir une place en discours.”                                                 

                                                                                                                                            Paul MATHIAS Inspecteur Général de Philosophie

 

Echanger au sein d’un réseau social fondé sur l’amitié imaginaire d‘artistes du XXème siècle permet aux élèves de troisième d’articuler , autour des  pratiques fondatrices des avant-gardes , un mode de communication qu’ils maîtrisent(66 % d’entre eux les utilisent déjà au quotidien).

 

 Démarche

      C’est sur cette idée  d’amitié virtuelle  que s’est alors construite une progression en Lettres et Arts Plastiques où la démarche repérée de l’artiste et de l’écrivain, permet aux élèves de  montrer , d’exposer  et de critiquer la production artistique de leur avatar.  L’image  va déclamer  ce que l’écriture est en train  de dessiner: une réciprocité  du texte et de l’image , dont on peut voir , puis lire , ici, la parfaite interférence. Une interférence immédiate  si  l’on se pose un instant en silence  derrière les élèves en train de tapoter les claviers. Des rencontres se créent alors comme ce qui se joue sur un réseau social, des arrêts sur l’image qui se commentent, une hypotypose où l’un et l’autre , l’un face à l’autre, communiquent , rivalisent, débattent.

      Et c’est ainsi qu’un échange se met en place entre un élève, peu sensible à la peinture  et à la littérature et un élève passionné par ces domaines. Cet échange se construit sur une vraisemblance, des “effets de réel”, un “jeu de rôles” qui permet à l’élève de s’approprier l’identité de l’artiste dont il est le “dépositaire”, à travers sa biographie et une de ses oeuvres essentielles, “manifestes”, qu’elle soit littéraire ou plastique... De quoi joindre le visible au lisible, l’image, la peinture, la sculpture à l’écriture.

Processus:" Le prêt à faire"

      Dans un premier temps , nous avons repéré les artistes qui ont environné Niki de Saint Phalle. Naturellement , certains élèves ont choisi de s’approprier d’autres artistes afin d’élargir un champ de vision susceptible d’apporter, lors des échanges, de nouvelles couleurs et de nouvelles possibilités d’écriture. Un répertoire ou “stock” lexical  plastique et littéraire a été crée afin de donner de la matière et une véritable résonance interdisciplinaire.

 Les élèves ont ensuite créé des  premières de couverture ,concernant leur biographie pour certains et leur autobiographie pour d’autres,celles des artistes dont ils ont endossé l’identité.

 Les élèves ont utilisé un logiciel de retouche numérique  permettant de mêler citations, productions écrites et portraits, au coeur d’images qui deviendront, par la suite, tout sauf silencieuses.

 Des accrochages virtuels contextualisent ce qui est mis en oeuvre, au sein de l’espace culturel du collège.

 Un corpus de fac-similés numériques finalise le travail. Tout en questionnant le vaste problème de l’authenticité, ces doubles, ces “faux” vont se poser sur ces nouvelles cimaises virtuelles et déjà , certains élèves conversent à propos de leur singularité de “faussaire “.

 Le réseau social: l’autre face de l’art?

       Le site choisi se nomme “Pearltrees”. C’est un social booking, un site qui stocke  des marque-pages et des commentaires . Cet outil de curation permet ainsi , à partir  des images  construites par les élèves et leurs textes , de façonner les échanges visibles et lisibles, de voir enfin ce qui s’écrit, se peint, se trame, dans la construction d’une démarche didactique et pédagogique. Métaphoriquement , cette démarche s’apparenterait à une production  écrite  et/ou une oeuvre plastique réalisées à travers les couches successives de “glacis verbaux et plastiques”..

 

 

Quelques Références en Lettres

1) Une réécriture des Arts et des Lettres, à travers un jeu sur le langage envahi par la

citation permanente.

­ La  LIPO, premier manifeste oulipien, Raymond QUENEAU, François Le LIONNAIS

­ OULIPO­ Atlas de littérature potentielle, Raymond QUENEAU, Jacques ROUBAUD, François

Le Lionnais.

      “ Lorsqu’ils sont le fait de poètes, divertissements, farces et supercheries appartiennent

encore à la poèsie. La littérature potentielle reste donc la chose la plus sérieuse du monde.

CQFD.” François Le LIONNAIS.

 

2) Une mise en scène théâtrale de cette réécriture, à travers le réseau social:

 ­ Notes et contre­-notes, Eugène IONESCO

 ­ Les Chaises , d’ Eugène IONESCO, inventeur du ” mécanisme de prolifération, proche de la

perte de contrôle”.

 ­  La Cantatrice Chauve, d’Eugène IONESCO. Le titre de la pièce n’est pas référentiel, il s’agit

d’un leurre qui nous envoie sur une fausse piste: toute communication est une vaste méprise. “

La littérature et les Arts plastiques ne sont plus “naïfs”. Ils portent, en eux­ mêmes, une réflexion

sur ce qu’ils disent. Ils sont spéculaires et critiques.

Une citation d’ART&LANGUAGE, qui me semble-­t-il, réunit Arts plastiques et Lettres =>" le langage

n’est pas fait pour dire , mais pour dissimuler" => création d’un nouveau verbe : “ to not say” ou quelque chose d’approchant.

 

Quelques Références en Arts Plastiques
-Le ready made, R MUTT , La boite en valise, 1939-1948, Marcel DUCHAMP, l’exposition se transporte.
“je crois en l’artiste, l’art est un mirage “, 1964

-Erased de Kooning Drawing,1953, Robert  RAUSCHENBERG ,Opération d’effacement d’une oeuvre par un autre., Portrait D’Iris Clert,1961

 

-Yves KLEIN, Dimanche journal d'un seul jour, 27 novembre 1960

-“Quand les attitudes deviennent forme”, Berne, 1969,” Live in your head”

→L'autre face de l'art et le manisfeste des nouveaux réalistes Pierre Restany
« Index : Incidents au musée », ART & LANGUAGE,1989, accroche une exposition de ses propres œuvres dans les murs du Whitney Museum à New York, musée qui pourtant ne collectionne, exclusivement, que des œuvres américaines. De plus, certaines des œuvres représentées n’existent pas, tout au moins pas sous cette forme-là. Cet « incident » suscite plusieurs sujets de réflexion. En face des œuvres d’Art & Language, le spectateur ne peut plus simplement faire acte de contemplation, il doit sans cesse évaluer, comparer, réfléchir et s’interroger sur ce qu’il voit et ne voit pas. Art & Language porte sur le monde un regard analytique, critique, ironique et subversif qui questionne les valeurs établies.

 

>Lien vers un billet échangé par les élèves autour du monochrome de Y KLEIN durant la présentation au colloque national  Ecritech4. La lecture se fait du bas vers le haut.
>Lien vers le perleur
>Lien vers la
vidéo

 3.24 mètre de haut. La tour devra être finie dans 2 mois. 

Liens annexes

=>Un coup de projecteur  dans Sophia Mag /Métropole Mag magazine officiel de Sophia-Antipolis et  le Magazine de l’Eco-Vallée
ainsi que  dans Nice matin

ecri

→Ce travail a été présenté au colloque national Ecritech 4 

→Vu dans le café pédagogique du mois de mai


Pour la troisième fois consécutive le pôle numérique d'écritures devant oeuvres d'art sera présent au Plan national de formation LETTRES.

dans le café pédagogique du 28 novembre