logo-academie-nice

L'espace culturel du collége

                           

 espacelogomenu_02L'espace culturel du collège

2012-2013
/
Sans titre-3Les 10 ans du collège

 

 

“A  propos du prêt de Monsieur Luigi Falso SCAMBIO”, Oeuvres commentées de sa collection
“Autour de Niki de Saint Phalle”.
Pour fêter les dix ans du collège Niki de Saint Phalle, Valbonne, en Lettres comme en Arts Plastiques , les élèves s’approprient, une nouvelle fois, l’espace culturel du collège. Cette année, c’est autour de la collection FALSO SCAMBIO, collectionneur milanais que les deux classes de troisième que nous avons en commun vont venir s’exposer  avec leur propre lecture des oeuvres  et les analyses plastiques et littéraires  qui s’y réfèrent. C’est ainsi que les personnalités et les esthétiques d’artistes et écrivains  du XXe siècle se sont concertées, confrontées, ont dialogué pour échanger autour de cette exposition exceptionnelle où  les artistes qui ont côtoyé, ou non, Niki de Saint Phalle vont faire oeuvre. L’écriture est ici nomade (tablettes), immédiate ou progressive, d’échanges en réseau et/ou devant œuvre d’art.

 

 

 

 

Vers l'année scolaire 2011-2012

 

 

 

 

 
Année 2011-2012

 

Ian SIMMS, avec le soutien du FRAC PACA  intervient au sein de l'espace culturel du collège avec une installation photographique et vidéo. 
Une série de portraits autobiographiques, à la mise en scéne cocasse et théâtrale,  restitue l'histoire douloureuse de sa patrie natale: l'Afrique du Sud.
"Plus de vingt ans après mon exil et après plusieurs « retours » en Afrique du Sud, j’ai commencé un travail photographique autour du Sud-africain blanc. Douze ans après la fin de l’apartheid, où nous situons-nous, à la fois culturellement et moralement ?"
C'est autour de la série de photographies « unfinished business» et des questions qu'elle suscite de la part des élèves que Ian Simms répond.

                                                                        image

 
 
Le collége recevra en dépot l'une des deux valises de l'artiste sophie CALLE
L’autobiographie au travers des œuvres de Sophie Calle
image
Dans le cadre de sa politique de diffusion et de réflexion pédagogique, le FRAC réalise un nouvel outil de sensibilisation à la création contemporaine, à destination des structures partenaires et des enseignants.
Imaginée par le Service des publics du FRAC, la valise intitulée L’Autobiographie selon Sophie Calle accompagne la diffusion du Faux Mariage, œuvre acquise par le FRAC en 1994. Cet outil peut également être activé indépendamment de l’œuvre par le Service des publics du FRAC (au cours d’interventions ou d’actions de formation), par les enseignants en classe ou par tout autre partenaire.

 

 

Le collège dispose d'un espace culturel d'exposition . Dés 2002  à son ouverture sous la dynamique du chef d'établissement  le collège a ouvert ses portes aux artistes, Comme ceux de l'école de Nice: Marcel Alocco, Moya, Guy Rottier...D'artistes comme  Jean LE GAC ou Pierrick SORIN qui font "figure "dans l'autoprésentation, ont été présentés.
Tous ont participés à l'éducation artistique et culturelle des élèves dans une banalisation de la fréquentation  des oeuvres exposées au quotidien.  Ce sont les trois cellules du CDI qui onrt été définies par la DAAC et le FRAC PACA comme d'espace d'exposition. Elles permettent ainsi un travail remarqué d'analyse et de productions en Arts plastiques comme en Lettres.

De prime abord, ces objets exceptionnels, exposés au sein de l'espace culturel du collège, dévoilent des médiums et des supports très diversifiés, des démarches, des problématiques. Ces productions plastiques fortes favorisent  l'accompagnement à l'apprentissage de la citoyenneté.

Elles facilitent ainsi l'approche de l'histoire des arts. Et c'est aujourd'hui toute la communauté éducative qui est invitée à se rapprocher des oeuvres. C'est ainsi que  depuis maintenant 9 années que des ateliers d'écritures plastiques et littéraires transdisciplinaires Lettres et Arts Plastiques construisent le regard critique autour de  l'objet exceptionnel exposé. Deux enseignants s'impliquent fortement: Jérôme Sadler et  Dominique Khaldi dans une pédagogie différenciée, proposent lors de stages pluridisciplinaires une approche relationnelle à l'oeuvre. Dans cette rencontre intimiste  viennent  aujourd'hui se tisser les TICC Technologies de l'information et de la communication au service de la création dont nous détaillerons ses apports, enjeux et spécificités.
Il s'agit  de construire à partir  du socle commun  la maîtrise  des compétences de fin de troisiéme autrement.

  photo 010
Dominique Khaldi professeur de Lettres avec Géraldine PASTOR LLYORET Artiste intervenante 2008-2009
Résidence dégénérée, 2002
Maquette, bois, verre, électricité, matériaux de maquettiste... 150 x 120 x 83 cm, Vues de l'exposition
Collection FRAC PACA
 

En construisant au sein de l'espace culturel du collége des accrochages d'artistes contemporain "des objets d'excellence",
Ce travail interdisciplinaire a abouti sous l'impulsion des IA-IPR de lettres et des arts plastiques à une formation réunissant des collégues Lettres/Arts Plastiques en vue de confronter les approches respectives et complémentaires de la lecture de l'image. Ces journées autour d'un espace culturel celui du collège Niki de St phalle  permettent d'échanger les pratiques à la rencontre du texte et de l'image.

Présentation du stage FEVRIER 2008:
De la nécessité d’un enseignement réunissant dans un même projet les lettres et les arts plastiques
-Légitimité « historique » : réflexion sur l’art (Diderot) 
; littérature inspirée par la peinture (Le Chef d’œuvre inconnu de Balzac ,L’Oeuvre de Zola) ;
art médiateur, miroir indirect (La Recherche de Proust , A Rebours de Huysmans ).
Œuvre d’art = source de création. L’écriture sur la peinture devient une écriture de la peinture.
Œuvre d’art = provocation à l’écriture : faire écrire les élèves en leur permettant d’investir l’écriture de manière identitaire => lutte contre l’échec scolaire.
Ecriture = incitation à un travail de réalisation plastique. Acquisition d’une culture plastique et littéraire pour une conquête véritable de l’expression.

II)Présentation des séquences bi-disciplinaires effectuées :
a) Séquence 1 :« Je est un autre »  ou la mise en scène d’une autobiographie fictionnelle.
De l’autobiographie à l’auto- représentation.
Supports : exposition au sein de l'espace culturel d’œuvres d’artistes contemporains Prêt du FRAC PACA
Autoprésentation

( Jonathan Borofsky «  Dessins au téléphone » ; Pierrick Sorin, « Réveils » ; Jean Le Gac «  Le délassement du peintre français » ; Art Keller et le détournement de l’image par le texte ).
Objectifs : Approche de l’art contemporain dans le cadre du genre autobiographique.
Autoportrait/autoprésentation
Approche d’une problématique liée à ce genre : la difficulté de se dire.
Approche d’une tonalité : L’humour, la dérision, le tragique ( le rire comme expression du tragique).
Repérage de l’intertextualité et de l’intericonicité . => Arts plastiques :
Présentation des artistes et des mouvements auxquels ils appartiennent. Spécificité des techniques exploitées, de la présentation .
=> Expression écrite : Journal intime ( Sorin, Borofsky ) ; article critique (visée argumentative) dans une revue d’art :
tous les artistes de l’exposition sont concernés ; planche de BD détournée par les mots (les textes autobiographiques étudiés sont replacés
=> exemple : le préambule des Confessions de Rousseau est replacé dans une planche de Corto Maltese .)

b) Séquence 2 : « Le discours autobiographique ou la reconstruction d’un univers personnel ».
Support : Exposition et vernissage des œuvres
de MARCEL ALOCCO

(Mêmes objectifs que dans la séquence précédente, abordés dans une perspective différente ).
Les Arts plastiques abordent le mouvement Fluxus, les Lettres travaillent « l’écriture du fragment » à travers des textes courts qui légendent les toiles de l’artiste.
=> La subjectivité du récepteur étant une composante essentielle de l’œuvre d’art.

c) Séquence 3 : « La poésie lyrique :le texte poétique comme écriture de la peinture ou transposition d’art 
»(Page = toile => effet de clôture ; brièveté du poème =cadre ; annexion de l’univers pictural = les figures de rhétorique ).
Support : Exposition des œuvres de
KAREN

Les Arts plastiques abordent Les Figurations narratives et libres et la place de Karen dans une perspective d'artiste contemporaine.
Les Lettres étudient en œuvre intégrale le recueil poétique Bergeries d’ Eugène Guillevic.
Approche de l’Art contemporain dans le cadre d’un genre et d’un registre : la poésie lyrique
Expression écrite : poèmes à la manière d’Eugène Guillevic à propos des œuvres de Karen.
Poèmes, à structure anaphorique, qui reproduisent le questionnement et la quête du poète, cette fois-ci dans un univers essentiellement pictural.
Ce travail est rendu possible grâce à un stock lexical que les professeurs d’Arts plastiques et de Lettres ont pu faire émerger lors des lectures d’images
( en l’occurrence en présence d’œuvres accrochées dans l'espace culturel du collège).

III Descriptif d’une séquence Lettres- Arts plastiques
( mode d’emploi possible)
a)Ancrage de l’objet d’étude dans un mouvement artistique + présentation de l’artiste et de son œuvre ( travail effectué par le professeur d’Arts plastiques ).
b)Observation des œuvres exposées à partir d’une grille de lecture d’image (travail effectué par le professeur d’Arts plastiques et le professeur de Lettres).
c)Relevé, à partir des grilles de lecture ,d’un stock lexical commun ( lexique Arts plastiques et lexique littéraire) qui traduit le ressenti des élèves face aux œuvres.
d)Ecriture 
(1): production de textes courts ou longs obéissant à des contraintes précises.
( On se réfère à l’OULIPO , les « pères » => goût du jeu et des exercices= laboratoire à produire de l’écriture
=> l’imagination est stimulée par la contrainte, le plaisir accompagne le jeu => et surtout, chacun s’autorise à écrire !).
e)Ecriture (2) :correction du professeur. Les élèves affinent leurs textes Travail lexical et syntaxique.
f) Mise en ligne des productions sur les sites des deux disciplines => . socialisation de l’écriture.
IV)Mise en atelier des professeurs stagiaires ( binômes professeur de Lettres et professeur d’Arts plastiques)
Objectif : Construire une séquence bi-disciplinaire à partir d’œuvres d’art.
Support : Exposition des œuvres de Karen.
En s’aidant du modèle proposé, les professeurs ont imaginé différentes séquences et différents travaux d’écriture comme par exemple :
une BD imaginée à partir des toiles de Karen exposées( une fiction réunissant tous les tableaux perçus comme des « vignettes ») ;
un récit de voyage évoquant la nature luxuriante dépeinte par l’artiste ; l’écriture d’une nouvelle fantastique, etc.)

……………………………………………………………………………………….

Le mois MOYA

L'artiste et l'école deNice

……………………………………………………………………………………….

Raoul Hébréard

"A soi "

……………………………………………………………………………………….

En 2010 le collége reçoit "ceci n'est pas "

 

menu_02
L'espace culturel du collége

image

 

 

Ceci n’est pas...
Regroupe à la manière des inventaires poétiques les œuvres d’artistes de différentes générations et les rassemble sous un même esprit donnant l’occasion aux jeunes publics de vivre le face à face avec l’œuvre d’art, d’aiguiser leur sens de l’observation ou de laisser vagabonder leur imagination. Aucun médium n’est ici privilégié, les artistes passent les objets et les postures du quotidien au crible de leur regard interrogateur : détournements, récupérations, extractions, petites expériences, faits et gestes... Toutes ces pratiques nourrissent leurs réflexions et explorent les différents modes d’existence de l’œuvre d’art.


Ceci n’est pas...
vise une dynamique d’aménagement des ressources culturelles du territoire et prend la forme de partenariats privilégiés entre l’Éducation Nationale et la Culture dont les bases sont la rencontre avec les œuvres, les artistes, la mise en place d’actions de formation, la réalisation d’outils pédagogiques et documentaires. Ce sont aussi des rencontres et des ateliers avec les artistes et des interventions du Service des Publics du FRAC.

 
Publiez sur Calaméo ou explorez la bibliothèque.

Ceci n’est pas...
a pour objectif de valoriser l’offre régionale en matière d’éducation artistique et culturelle, de construire et de coordonner des actions de médiation autour de réflexions communes, de constituer un réseau de professionnels de proximité afin de mieux accompagner les enseignants dans leurs projets artistiques et culturels et de partager des compétences professionnelles.


Ceci n’est pas...
permet de fédérer des réflexions autour des activités et des programmations d’autres structures culturelles de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et ainsi d’expérimenter de nouvelles formes de collaboration avec l’Espace de l’Art Concret à Mouans-Sartoux, le Centre National d’Art Contemporain de la Villa Arson à Nice, le Musée International de la Parfumerie à Grasse, le Château de Tourrettes-sur-Loup, le Centre International d’Art Contemporain à Carros, l’Hôtel des Arts à Toulon.


Liste Artistes
Ignasi Aballi, Boris Achour, Thierry Agnone, Art Keller, Gilles Barbier, Eric Barrielle, Etienne Bossut, Belkacem Boudjellouli, Giuseppe Caccavale, Arnaud Claass, Claude Closky, Gérard Collin-Thiébaut, John Coplans, Yvan Daumas, Jean Dieuzaide, Jimmie Durham, Eric Duyckaerts, Patrick Everaert, Serge Gal, Albert Giordan, Hubert Grooteclaes, Marie-Ange Guilleminot, Raoul Hébréard, Thomas Hirschhorn, Natacha Lesueur, Guy Limone, Saverio Lucariello, Gilles Mahé, Pierre Malphettes, Philippe Mayaux, Judy Milner, Marc Pataut, Dan Peterman, Roman Signer, Pascal Simonet, Pierrick Sorin, Jessica Stockholder, Patrick Tosani, Thierry Thoubert, Franck et Olivier Turpin, Jean-Luc Verna, Nancy Wilson-Pajic

 

 

 
 

vernissage06lL'espace culturel du collégeL'espace culturel du collégeL'espace culturel du collégeL'espace culturel du collégeL'espace culturel du collégeL'espace culturel du collégeL'espace culturel du collégeL'espace culturel du collége